Comment devenir diététicien ?

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   Comment devenir diététicien ?

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   Comment devenir diététicien ?

Demandez rapidement l'avis d'un·e spécialiste 🧑‍⚕️

Nos diététicien·ne·s sont disponibles tous les jours et répondent à vos demandes. N'attendez plus et prenez rendez-vous dès maintenant !

Selon l’article. L4371-1 : Est considéré comme diététicien toute personne qui, habituellement, dispense des conseils nutritionnels, et sur prescription médicale, participe à l’éducation et la rééducation nutritionnelle des patients atteints de troubles du métabolisme ou de l’alimentation, par l’établissement d’un bilan diététique personnalisé et une éducation diététique adaptée.

Les diététiciens contribuent à la définition, à l’évaluation et au contrôle de la qualité de l’alimentation servie en collectivité, ainsi qu’aux activités de prévention de santé publique relevant du champ de la nutrition.

Quelles sont les missions du diététicien ?

Le diététicien est un professionnel de santé diplômé d’État, il est un expert en nutrition. Ses missions sont diverses, il délivre des conseils nutritionnels sur prescription médicale, dispense des recommandations diététiques individualisées et une éducation nutritionnelle. Aussi il participe au contrôle de la qualité des aliments, et du respect de l’hygiène alimentaire.

Le diététicien intervient dans différentes structures, en hôpital, en collectivité, en libéral, en agro-alimentaire.

En hôpital :

  • Enquête alimentaire
  • Calcul des besoins nutritionnels des patients
  • Établissement d’un bilan diététique personnalisé
  • Traitement diététique d’une pathologie diagnostiquée par le médecin
  • Alimentation post opératoire
  • Éducation et rééducation nutritionnelle des patients
  • Transmission avec l’équipe soignante
  • Établissement de régimes alimentaires en fonction de l’état de santé du patient
  • Consultations individualisées

En collectivité :

  • Évaluation et contrôle de la qualité des repas servis
  • Élaboration des menus scolaires, adultes, personnes âgées…en respect du GEMRCN
  • Il préconise une alimentation adaptée suivant l’âge, l’état physique, l’état physiologique
  • Contrôle de l’hygiène alimentaire selon les normes HACCP
  • Choix des produits, présentation
  • Améliore les qualités sanitaires de production et de distribution des plats et produits, en veillant à leurs qualités nutritionnelles
  • Élabore des outils d’informations nutritionnelles destinés aux convives
  • Participation à la mise en place de nouveaux concepts alliant plaisant de la table et nutrition
  • Participe aux achats des produits

En libéral :

  • Prise en charge diététique de patients dans des situations pathologiques
  • Éducation et rééducation nutritionnelle
  • Élaboration de documents diététiques
  • Bilans nutritionnels
  • Prise en charge individualisée des patients, adaptation ou modification du comportement alimentaire ou de l’alimentation
  • Prise en charge de patients avec état physiologique modifié (grossesse, compétition sportive…)
  • Informations et conférences
  • Animations diététiques
  • Rédactions d’articles
  • Hygiène en restauration collective
  • Enseignement en BTS ou DUT
  • Formations

En industrie alimentaire :

  • Il garantit l’intégration des qualités nutritionnelles dans le développement des produits
  • Participe à l’élaboration de produits qui soient conforme aux normes nutritionnelles
  • Élaboration de protocoles d’étude dans le cas d’études épidémiologiques
  • Participe aux recherches et développement pour de nouveaux produits
  • Formations et animations de nutrition destinées aux acteurs de l’entreprise, allant de l’achat à la production des recettes
  • Élaboration d’outils de communication de nutrition pour les consommateurs, professionnels de santé, journalistes

En communication :

  • Évaluer une information nutritionnelle
  • Présenter l’intérêt ou le désintérêt d’un aliment, type d’alimentation, régime
  • Rédaction d’articles nutritionnels
  • Rédaction de brochures ou documents diététiques à destination du grand public
  • Audit, émissions TV, émissions de radio sur la diététique et la nutrition

Quelles sont les études pour devenir diététicien ?

Pour devenir diététicien il est préférable d’être titulaire d’un bac scientifique. Cependant il est tout à fait possible d’envisager cette carrière avec un bac autre que scientifique.

Deux formations existent pour devenir diététiciens : le Brevet de technicien supérieur (BTS) diététique et le Diplôme universitaire de technologie (DUT) génie biologique option diététique. Ces deux formations sont sur une durée de deux années.

Le BTS diététique

Il se déroule en 2 ans, avec un total de 1600 heures, 6 semaines de stage en 1ère année (deux stages de trois semaines en collectivité) et 14 semaines en 2ème année (deux stages de cinq semaines en hôpitaux, et un stage dans un lieu optionnel de quatre semaines).

Voici la liste des matières enseignées :

  • En 1ère année : Français, Biochimie-Physiologie, Nutrition Alimentation, Bases physiopathologiques, Techniques culinaires, Gestion, Langues (facultatif).
  • En 2ème année : Français, Biochimie Physiologie, Nutrition Alimentation, Bases physiopathologiques, Régimes, Techniques culinaires, Gestion, Langue (facultatif).

Le DUT génie biologique option diététique

Il se déroule en 2 ans, avec un total de 1740 heures. Un stage découverte d’une durée minimale de deux semaines est effectué en 1ère année. Un stage de mise en situation professionnelle est obligatoire en fin de cursus (durée minimale de 15 semaines dont 8 semaines obligatoires en secteur thérapeutique).

Voici la liste des matières enseignées :

  • En 1ère année : Outils et analyses (Mathématiques, outils informatiques, Physique, Chimie, Techniques analytiques), Sciences de la vie (Biologie, microbiologie, Biochimie), Formation générale (Expression, Communication, Relation humaine, Langues, Expression et communication scientifiques, Enseignement préparatoire).
  • En 2ème année : Sciences de l’alimentation (Physiologie, Biochimie, Alimentation du bien portant, Technologie des aliments, Technologie culinaires), Enseignements spécialisés (Pathologie de l’adulte et de l’enfant, Régimes thérapeutiques), Gestion, Qualité-Communication (Organisation et Gestion des services de restauration collective, Gestion qualité et hygiène, Informatique, Communication, Psychosociologie).

Quelle est la différence entre le BTS diététique et le DUT génie biologique option diététique ?

Si les deux formations permettent de prétendre au titre de diététicien, il existe des différences entre ces deux formations.

Le DUT génie Biologique option diététique

Il s’agit d’un diplôme universitaire technologique d’une durée de deux ans.

  • La première année est généraliste, l’option diététique ne se sélectionne qu’en deuxième année. De ce fait, dans ce diplôme, une seule année est consacrée à la nutrition et à la diététique. Il faudra à l’étudiant de 1ère année du DUT génie biologique être bien classé pour pouvoir avoir la liberté de choisir son option diététique souhaitée.
  • Les examens se font en contrôles continus sur les deux ans, sous forme d’examens partiels, en janvier et en juin. L’obtention de ce diplôme universitaire nécessite une moyenne d’au minimum 10/20. La formation à distance y est impossible.
  • La formation se compose en 4 semestres. L’étudiant devra valider chaque semestre en ayant au minimum 10/20 à chacun. Une compensation est possible entre deux semestres consécutifs.
  • A la fin de la formation, l’étudiant devra présenter un mémoire de fin d’études avec une présentation orale.
  • 80 % des étudiant de ce DUT poursuivent leurs études.
  • Taux de réussite du DUT : 71,5 %

Liste des universités proposant le DUT génie biologique option diététique :

Le BTS diététique

Tout comme le DUT il s’obtient en deux ans. Cependant ce diplôme est d’avantage professionnalisant.

  • Depuis la première année, il est enseigné des matières de la nutrition, biologie biochimie, physiopathologie, mais aussi de droit et de gestion pour préparer le diététicien qui souhaiterait d’installer en libéral, contrairement au DUT qui est d’avantage généraliste et nécessite souvent une poursuite d’études.
  • Les examens se font en fin d’études, à l’aide d’un examen final. La moyenne obtenue devra être supérieur à 10/20.
  • Un mémoire est à rendre en fin d’études. Il regroupe les deux années d’études avec les cinq stages, et une étude personnelle du choix de l’étudiant. Il comprend en moyenne 50 pages et 20 pages d’annexes. La soutenance du mémoire en fin d’année est une épreuve du diplôme du BTS diététique.
  • La formation à distance y est possible.
  • Taux de réussite du BTS : 49,9 %

Liste des écoles proposant le BTS diététique :

Écoles publiques

Ecoles privées

Enseignements à distance

Quelles sont les poursuites d’études possibles avec le BTS ou le DUT diététique

Ces deux diplômes ont été créés pour l’entrée directe dans la vie active, cependant une poursuite d’études est possible pour se spécialiser. Votre choix devra se faire en fonction de votre niveau, votre projet professionnel, et le temps dont vous disposez.

Avec votre diplôme de diététicien voici les possibilités qui s’offrent à vous :

  • Licences professionnelles, certifications (agro-alimentaire, spécialités hygiène et sécurité des productions agro-alimentaires, sécurité et prévention du risque alimentaire, nutrition appliquée…)
  • Filière universitaire avec licence, maîtrise…
  • Ecoles d’ingénieurs

Ces formations pourront avoir des débouchés dans le domaine de l’enseignement, de l’agro-alimentaire, de la qualité, ou dans le secteur technico-commercial.

Exemples de formations complémentaires :

  • Licences (BTS ou DUT + 1 an) : L’admission se fait en général sur dossier. La durée des études est de 1 an avec 3 à 4 mois de stages professionnels. Exemples de Licences diététiques, Licence professionnelle sécurité alimentaire à l’université Pierre et Marie Curie à Paris, Licence professionnelle aliments et santé à l’IUT de Quimper, Licence professionnelle métiers de la santé, nutrition et alimentation à la faculté de Montpellier…
  • Préparation d’un nouveau DUT qui sera accessible dès la deuxième année. Mais la plupart de ces formations ne sont réservées qu’aux détenteurs d’un DUT.
  • Formations complémentaires à la nutrition, telles que le Management et la sécurité alimentaire à l’ISECA de Pouzaugues, Conseiller en qualité et en gestion nutritionnelle au Lycée Pierre et Marie Curie de Marseille…
  • Diplômes universitaires (DU), ils ont des durées de formation de 1 à 3 ans. Ces diplômes ne sont reconnus que par l’université qui les délivrent. La fréquence des cours peut aller de 1 jour par semaine, à 1 jour par mois. Certains se pratiquent aussi à distance, avec des regroupements. Exemples de DU : Agro-alimentaire à Limoges, Nutrition et Diététique de l’adulte à Paris, Sport et Nutrition à Bobigny, Nutrition appliquée aux activités physiques et sportives à Toulouse…
  • Les titulaires d’un BTS ou d’un DUT diététique, peuvent également s’orienter vers une école d’ingénieurs. Il existe 4 grands groupes d’écoles : Les écoles nationales supérieures agronomiques (ENSA) et agro-alimentaires (ENSIA), les écoles nationales des ingénieurs des travaux agricoles (ENITA), les écoles supérieures d’agricultures (ESA), les écoles de spécialisation et d’application.
  • Ecoles de commerce ou de gestion

Où peut exercer le diététicien ?

  • Dans les établissements de soins : hôpitaux, cliniques, EHPAD, centres de soins
  • Restauration collective
  • Industrie agro-alimentaire ou pharmaceutique
  • Clubs de sports
  • Centres de bien-être : thalassothérapie, balnéothérapie, maisons thermales
  • Centres d’amincissement
  • Promotion de produits alimentaires
  • Éducation nutritionnelle : entreprises, associations…
  • Cabinet libéral
  • Enseignement

Quel est le salaire du diététicien ?

  • Dans la fonction publique, la rémunération est fixée en fonction du grade et de l’échelon. La rémunération pour le diététicien du 1er grade est de 1600 à 2500 euros brut, et pour celui du 2ème grade de 2000 à 2700 euros brut.

Le diététicien peut également percevoir des primes et des indemnités en sup.

  • Dans le secteur privé, le salaire du diététicien est fixé en fonction des Conventions collectives. Il est de l’ordre de 1500 à 2000 euros bruts en début de carrière.
  • En libéral, le diététicien est libre de fixer ses honoraires. Il varie en moyenne de 1500 à 3000 euros en fonction du chiffre d’affaires réalisé. Celui-ci dépendra de la patientèle du diététicien, et de ses charges (location d’un cabinet, cotisations…).

Est-ce que le diplôme de diététicien est valable à l’étranger ?

Le BTS diététique et le DUT génie biologique option diététique ne sont pas valables à l’étranger. La France est le seul pays proposant une formation en deux années pour exercer ce métier. De ce fait il faudra passer une équivalence pour pouvoir exercer à l’étranger.

Au Canada

Au Québec, la profession de diététiste Nutritionniste, est une profession règlementée par la Loi. Chaque diététiste qui y exerce devra obligatoirement être titulaire d’un permis d’exercice délivré par l’Ordre des professionnels des diététistes du Québec (OPDQ). Le diététicien qui ne dispose pas du diplôme québécois devra demander une reconnaissance d’équivalence.

Pour obtenir l’équivalence, un diplôme délivré hors du Québec devra attester que le niveau du candidat en termes de connaissances et d’habilités est le même que celui d’un diplômé disposant du permis d’exercice attribué par l’ordre.

Pour évaluer l’équivalence l’ordre tiendra compte des éléments suivants :

  • Nature et durée du travail en diététique ou en nutrition
  • Nombre de diplômes
  • Nature des cours et stages suivis
  • Formations ou autres cours suivis
  • Nombre d’années d’études

Les demandes reçues par l’OPDQ sont étudiées par le comité des équivalences. Celui-ci se réunit quatre fois par an. Les demandes seront analysées suivant le règlement sur les normes d’équivalence du diplôme et de la formation. Les annexes 1 et 2 détaillent le nombre minimal de crédits et d’heures de stages demandés.

1 crédit est égal à 45 heures de présentiel.

  • Formation théorique  minimum de 66 crédits :
  • Sciences humaines
  • Sciences biologiques
  • Sciences de l’alimentation et de la Nutrition
  • Sciences de l’administration

  • Stages  minimum de 1400 heures :
  • Stages thérapeutiques
  • Stages en collectivité
  • Stages de Nutrition en santé publique ou santé communautaire

Les frais d’études du dossier sont de 425 $ (+taxes) non remboursables.

Pour plus d’informations, cliquez ici

En Belgique

En Belgique les études durent 3 ans. Pour un diététicien diplômé en France souhaitant travailler en Belgique, il lui faudra présenter un Visa, un agrément, et une équivalence de son diplôme.

Les dossiers sont évalués par le Service des équivalences. L’avis pourra être négatif si le niveau d’études ne correspond pas à celui des Belges.

En Belgique, le diététicien devra être titulaire d’un diplôme dans l’enseignement Supérieur d’une durée de trois ans. Le niveau d’études devra correspondre à l’article 3 de l’arrêté Royal du 19 février 1997. Pour obtenir l’équivalence le diététicien devra passer un examen ou suivre une année d’études supplémentaire.

Pour plus d’informations, cliquez ici

En Suisse

En Suisse, la procédure de reconnaissance de diplôme débute par un PreCheck. Il consiste en un examen gratuit de vos documents par l’intermédiaire du site www.precheck.ch, il permettra de déterminer si la CRS est compétente pour traiter la demande de reconnaissance, et dans un même temps de vérifier si votre dossier à des chances de réussite.

La reconnaissance peut coûter jusqu’à 100 CHF (93 euros) + 130 CHF (121 euros) pour l’enregistrement dans le registre national des professionnels de santé (NAREG).

Dans la procédure de reconnaissance, il sera vérifié si les compétences professionnelles requises ont été transmises dans le cadre de la formation étrangère. Si telle n’est pas le cas, plusieurs possibilités sont proposées :

  • Stage d’adaptation auprès d’un employeur
  • Stage d’adaptation + Formation complémentaire
  • Examen d’aptitude

Pour plus d’informations, cliquez ici

Article suivant