La maladie cœliaque : tout comprendre sur cette maladie

Publié le 14 décembre 2022

Photo marine

Marine
Diététicienne-Nutritionniste et Co-fondatrice de Madietenligne

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune qui se caractérise par une intolérance permanente au gluten, une protéine présente dans les céréales comme le blé, l'orge et le seigle. Lorsque les personnes atteintes de cette maladie consomment du gluten, leur système immunitaire réagit en attaquant les villosités intestinales, ce qui peut entraîner des dommages permanents au tractus gastro-intestinal et provoquer des symptômes tels que des douleurs abdominales, de la diarrhée, des vomissements, une perte de poids et une fatigue. Le traitement de la maladie cœliaque consiste en un régime alimentaire strict sans gluten. Éléments de réponse dans cet article.

La maladie cœliaque, qu’est-ce que c’est ? 

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune qui se caractérise par une intolérance permanente au gluten, elle se produit lorsque le corps réagit de manière excessive à l'ingestion de gluten, une protéine trouvée dans le blé, l'orge et le seigle. Lorsque les personnes atteintes de cette maladie consomment du gluten, leur système immunitaire attaque les villosités du petit intestin, ce qui endommage la surface interne de l'intestin et empêche l'absorption des nutriments dans le corps.

Bien que la maladie cœliaque puisse survenir à tout âge, elle est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants et les adultes jeunes.

Combien de personnes en sont atteintes ? 

Selon les estimations, environ 1% de la population mondiale souffre de la maladie cœliaque. Cela signifie qu'il y a environ 70 millions de personnes dans le monde atteintes de cette maladie. La prévalence de la maladie cœliaque varie selon les régions et les populations, mais elle semble être plus fréquente dans les pays industrialisés.

La maladie cœliaque peut être difficile à diagnostiquer, car ses symptômes peuvent ressembler à ceux d'autres maladies digestives. De plus, certains individus peuvent être porteurs de la maladie sans présenter de symptômes apparents. Il est donc important de parler à un professionnel de santé si vous avez des raisons de soupçonner que vous pourriez être atteint de la maladie cœliaque.

Quels sont les symptômes ? 

Les symptômes de la maladie cœliaque peuvent varier d'une personne à l'autre et peuvent inclure :

  • Des douleurs abdominales ;

  • Des ballonnements ;

  • Des diarrhées chroniques ;

  • Des douleurs abdominales ;

  • Des nausées, des vomissements ;

  • Une perte de poids inexpliquée

  • Une fatigue chronique ;

  • Une anémie ;

  • Des douleurs osseuses ou articulaires ;

  • Des troubles de l'humeur ;

  • Des troubles de la peau ;

  • Et des troubles neurologiques.

Dans certains cas, la maladie cœliaque peut ne pas causer de symptômes apparents.

Le Gluten

Le gluten est une protéine présente dans certaines céréales comme le blé, l'orge et le seigle. Il est souvent utilisé dans la préparation de nombreux aliments tels que le pain, les pâtes et les gâteaux.

Voici une liste d'aliments qui peuvent contenir du gluten :

  • Pain

  • Pâtes

  • Biscuits

  • Farine

  • Pain au levain

  • Pain grillé

  • Pain blanc

  • Pâtisseries

  • Céréales

  • Baguette

Il est important de vérifier les étiquettes des aliments pour savoir s'ils contiennent du gluten ou pas. Certains aliments qui ne contiennent pas de gluten en soi, peuvent être contaminés par du gluten lors de leur production, de leur transport ou de leur stockage. Il est important de vérifier les étiquettes pour être sûr de ce que vous mangez.

Quelles sont les causes de cette maladie ? 

Les causes exactes de la maladie cœliaque ne sont pas entièrement connues, mais il semble qu'elle soit liée à plusieurs facteurs génétiques et environnementaux. En ce qui concerne les facteurs génétiques, la maladie cœliaque est plus fréquente chez les personnes ayant des antécédents familiaux de la maladie. Elle est également plus fréquente chez les personnes souffrant d'autres maladies auto-immunes, comme le diabète de type 1 ou la maladie thyroïdienne auto-immune.

En ce qui concerne les facteurs environnementaux, la maladie cœliaque peut être déclenchée par des événements stressants tels qu'une grossesse, une chirurgie ou une infection virale. Le gluten, en stimulant une réponse immunitaire, peut également contribuer à l'inflammation de la muqueuse intestinale chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque.

L'exposition au gluten trop tôt dans la vie peut aussi être l'une des causes de cette maladie. Elle peut augmenter le risque de développer la maladie. Selon certaines études, l'exposition au gluten avant l'âge de six mois peut augmenter le risque de maladie cœliaque de cinq fois. Cela peut être dû au fait que l'organisme des nourrissons est encore en train de se développer et que leur système immunitaire est encore immature.

Quelle est la différence avec l’intolérance au gluten ? 

La maladie cœliaque et l'intolérance au gluten sont deux troubles digestifs qui peuvent affecter les personnes consommant des aliments contenant du gluten. Bien que ces deux troubles aient des symptômes similaires et qu'ils soient souvent confondus, ils sont en réalité très différents.

La maladie cœliaque est une condition auto-immune qui se déclenche lorsque le corps rejette le gluten, une protéine présente dans le blé, l'orge et le seigle. Lorsque les personnes atteintes de cette maladie consomment du gluten, leur système immunitaire attaque les villosités du petit intestin, endommageant ainsi la capacité de l'organisme à absorber les nutriments.

L'intolérance au gluten, également appelée sensibilité au gluten, est une condition dans laquelle une personne ne peut pas tolérer le gluten, mais elle ne provoque pas de dommages à l'intestin grêle. Les symptômes de l'intolérance au gluten peuvent être similaires à ceux de la maladie cœliaque, mais ils sont généralement moins graves. Les personnes atteintes d'intolérance au gluten peuvent souvent tolérer de petites quantités de gluten sans ressentir de symptômes.

Comment est fait le diagnostic ? 

Le diagnostic de la maladie cœliaque peut être un processus complexe. La première étape est généralement de réaliser un test sanguin pour détecter les anticorps présents dans le sang, qui peuvent indiquer la présence de la maladie cœliaque. Si le test sanguin est positif, un endoscopie avec biopsie de l'intestin grêle peut être réalisée pour confirmer le diagnostic.

L'endoscopie est un examen médical invasif qui implique l'insertion d'un tube fin et flexible dans la bouche, à travers l'œsophage et l'estomac, jusqu'à l'intestin grêle. Cela permet au médecin d'examiner l'intérieur de l'intestin grêle et de prélever des échantillons de tissu (biopsies) pour les analyser en laboratoire.

Les biopsies sont ensuite examinées au microscope pour détecter des lésions ou des dommages à la paroi intestinale, qui peuvent être causés par la maladie cœliaque. Si des lésions ou des dommages sont détectés, le diagnostic de la maladie cœliaque peut être confirmé.

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) peut également être utilisée, ou une tomodensitométrie pour évaluer l'état de l'intestin et détecter d'éventuelles lésions.

Le diagnostic de la maladie cœliaque nécessite souvent une approche pluridisciplinaire et peut inclure des consultations avec un gastro-entérologue, un diététicien-nutritionniste et d'autres professionnels de santé. Le diagnostic peut également être difficile à établir dans les cas où les symptômes sont peu typiques ou absents.

Quelles sont les complications possibles ? 

Les complications possibles de la maladie cœliaque peuvent être graves et comprennent :

  • La malnutrition : l'inflammation de l'intestin grêle causée par la maladie cœliaque peut perturber l'absorption des nutriments dans l'alimentation. Cela peut entraîner une carence en fer, en vitamines et en minéraux, ce qui peut provoquer une fatigue, une perte de poids et une faiblesse générale.

  • Les troubles digestifs : les personnes atteintes de la maladie cœliaque peuvent souffrir de diarrhée chronique, de douleurs abdominales, de gaz et de ballonnements.

  • Les troubles neurologiques : dans certains cas, la maladie cœliaque peut entraîner des troubles neurologiques tels que des troubles de la coordination, des troubles de la perception, des crises convulsives et une neuropathie périphérique.

  • Les troubles osseux : dûs à la carence en vitamine D et en calcium qui est fréquente, pour cause de malabsorption. Cela peut provoquer des douleurs osseuses, des crampes musculaires et une fragilité accrue des os, ce qui augmente le risque de fractures.

  • Les troubles de peau : tels que l'eczéma et le dermatite herpétiforme

  • Ainsi que des problèmes de dents et de gencives

Quels sont les traitements ? 

Le seul traitement efficace pour la maladie cœliaque est un régime alimentaire sans gluten strict. Cela signifie éviter tous les aliments contenant du gluten, y compris les produits à base de blé, d'orge, de seigle et de triticale, ainsi que tous les produits qui peuvent en contenir comme les céréales, les pâtes, le pain, les biscuits, les gâteaux, les soupes en conserve, les sauces et les marinades. Il est important de lire les étiquettes des aliments pour vérifier si le produit contient du gluten ou non.

L’importance de consulter un diététicien

Consulter un diététicien est crucial pour les personnes atteintes de maladie cœliaque, car ce professionnel de santé peut les aider à élaborer un plan alimentaire sans gluten adapté à leurs besoins et à leur mode de vie. Un plan alimentaire équilibré est essentiel pour prévenir les complications de la maladie cœliaque.

En outre, un diététicien peut aider les personnes atteintes de maladie cœliaque à naviguer dans le monde complexe des aliments sans gluten et à éviter les aliments qui contiennent du gluten caché. Les aliments sans gluten ne sont pas toujours faciles à trouver, et il est fréquent que des aliments qui ne devraient pas en contenir en soient contaminés lors de leur production, leur transport ou leur stockage. Un diététicien peut aider les personnes atteintes de maladie cœliaque à éviter ces aliments contaminés et à s'assurer qu'elles reçoivent tous les nutriments dont elles ont besoin.

Consulter un·e diététicien·ne

Besoin d'un avis sur votre alimentation rapidement ?
Prenez rendez-vous simplement avec un·e diététicien·ne

Consultez

Articles de la même catégorie :

Logo Madietenligne
Suivez-nous sur Instagram
Logo instagram