Quelle est la différence entre un diététicien, un médecin nutritionniste et un coach en nutrition ?

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   Comment perdre du poids rapidement ?   >   Quelle est la différence entre un diététicien, un médecin nutritionniste et un coach en nutrition ?

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   Comment perdre du poids rapidement ?   >   Quelle est la différence entre un diététicien, un médecin nutritionniste et un coach en nutrition ?

Demandez rapidement l'avis d'un·e spécialiste 🧑‍⚕️

Nos diététicien·ne·s sont disponibles tous les jours et répondent à vos demandes. N'attendez plus et prenez rendez-vous dès maintenant !

Vous souhaitez bénéficier d’un conseil en nutrition ? En cherchant sur internet, vous vous retrouvez devant plusieurs dénominations d’expert sur le sujet. Entre diététicien, nutritionniste et coach en nutrition, y a-t-il une différence ? Oui, ils ont une fonction bien différente. Quel professionnel est réellement qualifié pour vous aider ? Tour d’horizon sur ces différents métiers.

Le diététicien

Quel rôle joue-t-il ?

Le diététicien est un professionnel paramédical dans le domaine de la nutrition. Il exerce souvent en milieu hospitalier, en profession libérale ou dans des cuisines collectives (cantines scolaires, centres de rééducation, maisons de retraite, centres sportifs, etc.).

Le diététicien a pour mission de veiller à l’équilibre nutritionnel de ses patients. Pour ce faire, il élabore des programmes alimentaires avec des menus adaptés à l’état de santé de chacun. Ce plan alimentaire se base sur une estimation calorique journalière.

Le diététicien est le seul spécialiste de l’alimentation reconnu comme tel. En effet, ce métier est fortement réglementé par la loi n° 2007-127 du 30 janvier 2007. Par ailleurs, les diététiciens sont régis par la charte de déontologie du diététicien nutritionniste. Ils sont aussi regroupés en association : l’AFDN (Association Française des Diététiciens Nutritionnistes). Inscrits au répertoire des professionnels de santé, ils sont identifiables par un numéro ADELI.

Quelle formation pour devenir diététicien ?

La pratique de ce métier nécessite une formation minimum de deux ans, validée par un Brevet de technicien supérieur spécialisé (BTS) dans la diététique ou un Diplôme universitaire de technologie (DUT) en génie biologique, option diététique. Ajouté à cela une formation complémentaire dans des domaines variés comme l’alimentation des sportifs, la perte de poids, le diabète, etc.

Sa formation est d’une durée minimum de 1800 à 2500 heures.

Quand consulter un diététicien ?

Le diététicien est le professionnel le plus à même de vous conseiller si vous souhaitez obtenir un régime alimentaire personnalisé. Jouant le rôle d’éducateur en nutrition, c’est un allié de choix pour améliorer votre alimentation sur le long terme. Il est le mieux placé pour vous proposer des recettes adaptées à vos besoins, votre métabolisme et vos éventuelles pathologies.

Les honoraires d’un diététicien sont fixés librement. Mais pour vous donner une idée, celles-ci peuvent varier entre 30 et 60 euros pour une consultation de 30 minutes à 1 heure. Il faut souligner qu’une consultation chez un diététicien n’est à ce jour pas remboursée par la sécurité sociale. Néanmoins, elle est prise en charge par certaines mutuelles. Renseignez-vous auprès de votre mutualité.

Enfin, il est important de savoir que les diététiciens travaillent en étroite collaboration avec les médecins ainsi qu’avec d’autres professionnels de santé (infirmier, diabétologue, endocrinologue...).

Le nutritionniste

Un nutritionniste, qu’est-ce que c’est ?

Employé seul, le terme nutritionniste n’est pas un métier à proprement parler. À la différence du diététicien, il n’a aucune existence juridique et sa pratique ne répond à aucune exigence légale. De même, il n’est pas officiellement habilité à suivre une perte de poids ou des troubles alimentaires. Vous remarquez sans doute que les personnes se qualifiant de nutritionnistes poussent comme des champignons. Les formations en nutrition prolifèrent et pourtant elles ne sont pas validées par la santé publique. N’importe qui peut alors se déclarer nutritionniste sans la moindre formation en nutrition. Par conséquent, les conseils fournis n’ont pas une garantie professionnelle. Il faut donc faire attention aux arnaques en se renseignant sur les parcours du praticien.

Le médecin-nutritionniste

Cependant, si le terme "nutritionniste" est précédé du mot médecin, le métier devient plus sérieux. Un médecin nutritionniste est un professionnel qui a suivi une formation médicale de base avant d’aborder une formation complémentaire dans le domaine de la nutrition. Son approche est donc plus médicale. Son objectif est avant tout de soigner le corps. Avec son statut de médecin, il est en mesure de diagnostiquer des troubles alimentaires : anorexie, obésité, cholestérol, allergie, intolérance alimentaire, etc. Il a donc la possibilité de prescrire des analyses, des médicaments ou encore des régimes alimentaires spécifiques. Des fois, il peut vous conseiller de voir un diététicien. Ce dernier joue un rôle complémentaire avec le médecin nutritionniste en vous aidant dans le choix des aliments et à la mise en pratique des conseils nutritionnels de votre médecin.

Ainsi, vous pouvez consulter un médecin nutritionniste en cas de surpoids, de maladies métaboliques (diabète, goutte, cholestérol, etc) ou de pathologies cardiovasculaires. Les honoraires varient d’un médecin à un autre. Mais en général, la consultation coûte entre 25 et 90 euros. Celle-ci est remboursée à 70 % par l’assurance maladie si la consultation est prescrite par votre médecin traitant.

Sa formation en nutrition est d’une durée de 150 heures.

Le coach en nutrition

Appelé également coach alimentaire ou coach en alimentation, le coach en nutrition joue à la fois le rôle de conseiller, mentor et motivateur. Ce “professionnel” de la nutrition se veut apporter un soutien moral pour ceux qui se lancent dans un rééquilibrage alimentaire global. En effet, il se prévaut de proposer un accompagnement rapproché dans la mise en place d’une transition alimentaire. Il qualifie son approche de plutôt psychologique pour dénouer des troubles de comportement alimentaires et vous pousser à prendre les meilleures décisions par vous-même pour changer vos habitudes alimentaires. Par ses mots, il essaie de vous donner la motivation nécessaire pour aller au bout de votre démarche.

Chaque coach en nutrition a ses propres domaines d'expertise. La plupart se spécialisent dans le milieu sportif si d’autres interviennent dans la perte de poids.

Attention, comme pour le nutritionniste, le coach en nutrition est un métier non reconnu. Sa pratique n’est pas protégée et reconnue par la loi. Ainsi, aucune formation spécifique n’est requise pour devenir coach en nutrition, ce ne sont pas des professionnels de santé. Par conséquent, tout le monde peut s’autoproclamer coach en nutrition sans une connaissance solide sur la nutrition. Les coach en nutrition ne disposent ainsi d’aucune formation reconnue scientifiquement ou légalement, ils exercent illégalement des actes diététiques. Il faut donc être vigilant avant de consulter un praticien en vous renseignant sur son parcours.

(L’exercice illégal de la profession de diététicien est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende selon l’Article L4372-1)

Le coach nutritionnel peut exercer à domicile, en libéral, dans les entreprises ou les clubs sportifs. Il peut aussi réaliser sa prestation à distance sur internet. Pour ce qui est de ses honoraires, les tarifs appliqués sont très différents d’un coach à un autre. Les prix peuvent aller de 40 euros la séance à 130 euros par mois.

Seuls les diététiciens et les médecins nutritionnistes sont habilités à prescrire des régimes alimentaires, faites attention à votre santé et remettez vous en à des vrais experts de la nutrition. Naturopathes, ostéopathes, psychologues, coach sportifs, coach en nutrition, coach de vie… ne sont pas des spécialistes de l’alimentation et de l’éducation nutritionnelle.

Articles de la même catégorie :