Comment cultiver ses propres légumes ?

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   Comment améliorer son impact écologique grâce à l’alimentation ?   >   Comment cultiver ses propres légumes ?

Demandez rapidement l'avis d'un·e spécialiste 🧑‍⚕️

Nos diététicien·nes sont disponibles tous les jours et répondent à vos demandes. N'attendez plus et prenez rendez-vous dès maintenant !

Une alimentation équilibrée est la base d’une bonne santé physique et psychologique. D’ailleurs, les fruits et légumes font partie intégrante d’une nutrition saine. Riches en fibres, en vitamines et en minéraux, ils s’avèrent essentiels pour conserver une excellente vitalité au quotidien. Il assure également un fonctionnement optimal au niveau de votre organisme. Cependant, vous n’avez pas toujours besoin de dépenser une fortune pour dénicher des produits de qualité. Que pensez-vous de constituer votre propre potager ? Il s’agit effectivement d’une solution idéale pour mieux manger, mais aussi pour faire de belles économies tout au long de l’année.

Pourquoi se lancer dans la culture d’un potager ?

Avoir un jardin de légumes chez soi apporte de nombreux avantages. Si le jardinage représente une activité particulièrement ludique, il permet également une meilleure nutrition. Lorsque vous troquez les fleurs contre des produits comestibles, vous avez effectivement à votre disposition des aliments sains. Vous savez d’où ils viennent et vous avez surtout la possibilité de rayer les fertilisants et les pesticides chimiques de votre quotidien.

Bien évidemment, savoir ce que l’on mange n’est pas uniquement bénéfique pour la tranquillité de l’esprit. Cela offre également l’occasion de répondre à certains critères de qualité sur ce que vous mettez dans votre assiette. Disposer des ingrédients dans votre jardin vous incite effectivement à passer beaucoup plus de temps en cuisine. Et vous le savez certainement déjà, il n’y a rien de mieux que de travailler avec des produits frais pour ajouter de la saveur dans votre assiette. D’autant plus que cette alternative vous permet de facilement varier et diversifier votre alimentation. Vous profiterez ainsi d’une plus forte densité nutritionnelle.

Par ailleurs, cultiver vos propres fruits et légumes vous offre la possibilité de réduire votre empreinte écologique. Pour cause, vous pouvez recycler vos déchets organiques pour les glisser dans votre composteur. C’est également une excellente manière d’initier les plus jeunes à l’alimentation responsable.

Comment bien débuter un potager bio ?

Planter ses propres fruits et légumes s’avère bénéfique non seulement pour votre santé, mais aussi pour votre portefeuille. Cette initiative vous permet effectivement de réduire considérablement le budget de vos courses. Beaucoup hésitent encore à se lancer, et pourtant, ce projet demande moins d’effort et de temps que l’on ne pense. Il faut néanmoins prendre en compte quelques points essentiels afin de réussir votre potager.

Déterminer la surface à cultiver

En règle générale, disposer d’un jardin de légumes ne permet pas de répondre entièrement aux besoins d’un ménage tout au long de l’année. En effet, il faudrait prévoir entre 50 et 100 m² par personne pour s’assurer un rendement suffisant dans ce cas. La différence est notable puisqu’il faut prendre en compte les problèmes éventuels (semis ratés, intempéries, insectes nuisibles, maladies...). La demande dépendra également des habitudes alimentaires de la famille. Si vous disposez d’un tel terrain donc, vous ne devriez pas avoir de soucis à ce niveau.

Bien entendu, cela ne signifie pas que l’idée d’un potager est à bannir si vous avez un petit espace libre. En réalité, 30 m² de culture s'avèrent déjà suffisants pour accueillir courges, concombres, ciboulettes et autres fruits et légumes bio. Il existe également la solution d’un potager vertical ou en hauteur (surélevé) pour optimiser la surface disponible. Cette option convient même aux appartements.

Choisir l’emplacement

Afin de vous assurer le meilleur rendement possible, vous devez pareillement trouver le bon endroit pour accueillir votre potager. Pour faciliter l’arrosage et l’entretien, choisissez tout d’abord une surface plane. Les pentes trop fortes compliquent effectivement la rétention de l’eau et la cueillette. Il existe aussi un risque de glissement de terrain. Si vous avez un jardin pentu, préférez alors aménager un potager en espalier (en terrasse).

De même, privilégiez un endroit suffisamment ensoleillé, loin des arbres ou des infrastructures pouvant faire de l’ombre à votre potager. La plupart des légumes, en particulier ceux qui portent des fruits (tomates, concombres, courges, poivrons, etc.) ont besoin effectivement de soleil. Idéalement, ils doivent ainsi profiter d’une exposition directe aux rayons du soleil d’au moins 6 à 8 heures. Cela leur permettra de bien mûrir.

Pensez également à protéger vos fruits et légumes contre le vent en installant des haies.

Préparer le sol

La réussite d’un potager dépend également de la qualité du sol. Celui-ci doit être riche et sain pour assurer un excellent rendement. En règle générale, plus la couleur est foncée, plus le sol sera fertile. Si ce n’est pas le cas, vous devriez certainement passer à l’amendement de votre jardin. Dans ce cas, préférez les produits organiques (compost, fumier, engrais naturels).

Pour un potager d’intérieur ou sur un balcon, vous avez la possibilité de remplir votre carré d’une terre sur mesure. Pour que celle-ci puisse retenir convenablement l’eau et les éléments fertilisants, privilégiez une terre un peu argileuse, mélangée avec des matières organiques décomposées.

Vous pouvez également décider de pailler le sol de votre potager pour assurer une résistance à la sécheresse, aux parasites et aux mauvaises herbes. De même, un système d’arrosage goutte à goutte permet une diffusion d’eau en quantité nécessaire et suffisante, en plus de faciliter l’entretien de votre jardin de légumes.

Quels légumes et fruits choisir ?

Qu’il s’agisse d’un potager classique, surélevé, en bac ou d’un jardin de curé, vous avez le choix d’y planter une grande variété de fruits et légumes. Basez notamment votre choix sur le climat dans votre région, l’espace disponible, vos goûts personnels, mais aussi votre niveau d’expertise. Si vous êtes encore débutant, pensez aux produits qui sont faciles à cultiver. C’est par exemple le cas des :

  • Concombres ;

  • Courgettes ;

  • Carottes ;

  • Pommes de terre ;

  • Courges et potirons ;

  • Betteraves ;

  • Radis ;

  • Haricots ;

  • Choux-fleurs et choux rouges ;

  • Tomates ;

  • Fraises ;

  • Framboises ;

  • Groseilliers à grappes...

Les laitues et les herbes aromatiques (basilic, menthe, thym, romarin, ciboulette, verveine citronnelle, persil, sauge...) font également partie des incontournables.

Dans tous les cas, préférez commencer avec une petite parcelle de terrain, puis augmentez progressivement la surface de votre potager. Cela vous évitera les grands travaux d’entretien qui peuvent vous faire perdre la motivation. C’est d’autant plus important lorsque vous ne disposez pas de beaucoup de temps à consacrer au jardinage. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez également investir dans des bacs ou carrés potagers prêts à l’emploi.

Articles de la même catégorie :