Comment être moins ballonné ?

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   Comment être moins ballonné ?

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   Comment être moins ballonné ?

Demandez rapidement l'avis d'un·e spécialiste 🧑‍⚕️

Nos diététicien·ne·s sont disponibles tous les jours et répondent à vos demandes. N'attendez plus et prenez rendez-vous dès maintenant !

Une ingestion d’air en quantité et de mauvaises habitudes alimentaires sont le plus souvent à l’origine des sensations de ballonnements du ventre. Ces gaz causent un sentiment d’inconfort et provoquent des flatulences et des douleurs abdominales. Mais surtout, ils peuvent être à l’origine d’un mauvais fonctionnement du transit intestinal. Il est alors impératif de vider votre ventre de ces gaz et d’adapter votre hygiène de vie afin qu’elle n’engendre plus de telles conséquences.

Mais avant toute chose, connaître les origines exactes de ces ballonnements s’impose. Il existe des aliments à éviter, car ils sont à même d’entraîner un amas de gaz dans les intestins. Quels sont-ils ? Comment se fait-il qu’ils occasionnent des bulles d’air dans le système digestif ? Et à part limiter leur consommation ou les évincer du menu, quels sont les autres moyens dont on dispose pour prendre soin de son transit ? Nous répondons ici à vos questions.

Pourquoi a-t-on le ventre ballonné ?

En général, les femmes sont plus sujettes aux ballonnements que les hommes. Cela est dû à une divergence physiologique, notamment au niveau des intestins et de l’estomac. Pour les femmes, ces organes sont un peu plus fragiles. Mais cela n’empêche pas que les hommes, eux aussi, soient victimes eux aussi de problèmes de bedaine.

Dans tous les cas, les gaz dans le ventre peuvent apparaître pour différentes causes :

  • Une prédisposition génétique.

  • Votre métabolisme.

  • Une alimentation non adaptée, qui peut aussi causer des diarrhées ou une constipation.

  • Une accumulation de masse grasse.

  • L’aérophagie, par exemple par la mastication de chewing-gums.

  • Les menstruations, la grossesse ou la ménopause (dans le cas des femmes).

  • Une gastro-entérite.

  • Le port de vêtements trop serrés au niveau de l’abdomen.

  • Le stress, l’anxiété.

  • La consommation de tabac, bière, laxatif.

  • Une intolérance au lactose ou à certains aliments comme le chou.

Est-ce dangereux d’avoir un "gros" ventre ?

Si avoir le ventre ballonné est majoritairement jugé comme peu esthétique, son niveau de dangerosité pour la santé dépend de quelques conditions.

Par exemple, s’il s’agit de graisse, elle peut être considérée comme toxique. Cependant, elle n’est réellement nocive qu’à un certain degré. Cela débute au moment où elle commence à couvrir les organes et peut alors causer des problèmes de santé. On peut citer les maladies cardiovasculaires, les troubles de la tension artérielle ou certains cancers. Si vous présentez de tels problèmes ou que vous ne souhaitez pas encourir de tels risques, pensez dès maintenant à soigner votre alimentation associée à la pratique d'une activité sportive.

Par ailleurs, toute présence de ballonnements n’est pas toujours synonyme d’un problème du côlon irritable. Toutefois, cela dépend de la constitution de chaque personne : une personne sur dix peut souffrir de cette pathologie intestinale. Dans ce cas-là, il faudra rapidement prendre des mesures adaptées.

Quels aliments proscrire pour éviter le ballonnement ?

Dans le but d’éliminer les ballonnements de votre abdomen, la première chose à revoir impérativement est votre nutrition. Et pour cela, voici une sélection d'aliments à éviter, car ils sont les plus à même de vous causer des gaz dans le ventre.

Les aliments très fermentescibles

D’abord, qu’est-ce qu’un aliment fermentescible ? Il s’agit des aliments contenant des FODMAPs (Fermentable by colonic bacteria Oligosaccharides, Disaccharides, Monosaccharides And Polyols). Ce sont différentes sortes de sucres (glucides de petite taille) que notre organisme a du mal à assimiler.

En gros, il s’agit des aliments qui, au lieu d’être fermentés dès leur fabrication, vont plutôt être fermentés par les bactéries intestinales une fois dans le côlon. C’est de cette manière qu’ils finissent par engendrer des problèmes au  iveau des selles ainsi que des ballonnements dans les intestins. Pour éviter d’irriter ce dernier et empêcher le gonflement de l’abdomen, il pourrait être judicieux pour certains d’éviter l'ingestion de ce type de nourriture. Ou du moins, d’en limiter la quantité, un(e) diététicien(ne) saura vous aiguiller sur vos choix alimentaires.

Quoi qu’il en soit, voici quelques exemples d’aliments contenant les 4 types de FODMAPs :

  • Oligosaccharides : blé, seigle, orge, fenouil, petits pois, lentilles, pois chiches...

  • Disaccharides : lait, lait de soja, fromages frais, chocolat au lait, mascarpone...

  • Monosaccharides : poire, pastèque, cerises, pomme, miel, fructose...

  • Polyols : pomme, poire, pastèque et d’autres fruits, champignons, chewing-gums...

À l’inverse, voici une liste non exhaustive d’aliments pauvres en FODMAPs, à favoriser :

  • Fruits : citron, mandarine, kiwi, ananas...

  • Légumes : laitue, poivron rouge, concombre, radis...

  • Céréales : farine de riz, de maïs et de pommes de terre, millet, quinoa...

  • Produits laitiers : beurre, mozzarella, lait d’amandes, camembert, raclette...

  • Sucres et édulcorants : glucose, sucre roux, sirop d’érable, sirop de sucre...

Les aliments riches en matières grasses

Une nourriture trop grasse peut effectivement entraîner des réflexes gastro-coliques et, par conséquent, des ballonnements. Il s’agit notamment des aliments contenant des mauvaises graisses tels que :

  • Les viandes grasses.

  • La peau du poulet.

  • Les panures et fritures.

  • Les viennoiseries.

  • Les plats riches en sauce.

  • La mayonnaise.

  • Etc.

Ces aliments occasionnent non seulement des ballonnements, mais rendent également votre digestion difficile. En plus de cela, ils peuvent également causer diverses anomalies comme des maladies au niveau du foie. Vous serez d’accord qu’il peut être nécessaire de les éviter ou tout simplement d’équilibrer leur ingestion. Ceci, non seulement pour votre transit, mais aussi pour votre santé de manière générale.

Les aliments abondants en fibres insolubles

La plupart des aliments fibreux contiennent à la fois des fibres solubles et insolubles. Mais y a-t-il réellement une différence entre les deux ? Eh bien, oui ! En fait, ces dernières ont tendance à provoquer encore plus d’irritation dans les intestins. De fait, elles sont responsables de l’augmentation des ballonnements et des douleurs dans le côlon. Elles occasionnent de même des problèmes au niveau des selles. Évitez donc d’abuser de ces aliments. Citons par exemple le blé, le maïs, la papaye et la pomme.

Si vous avez un problème de digestion ou souffrez du syndrome du côlon irritable, il est plus raisonnable de manger des fibres solubles. Elles apportent un peu plus de confort dans le transit en ralentissant la digestion. Cela a pour effet de mieux ressentir les sensations alimentaires, en contribuant à prolonger la sensation de satiété à la suite de la prise alimentaire. De plus, elles aident à la réabsorption de l’eau et du sodium dans le côlon, le résultat est que les selles sont moins molles ! Si vous n’en consommez pas régulièrement, veillez à les ajouter petit à petit dans votre alimentation pour ne pas brusquer vos intestins. Surtout, n’oubliez pas de boire beaucoup d’eau !

Retrouvez ci-après une petite sélection d’aliments qui vous sera utile si vous cherchez des aliments riches en fibres solubles :

  • L’orge et ses variantes.

  • Le pain de seigle.

  • La carotte.

  • La pomme de terre sans la peau.

  • L’orange.

  • La nectarine.

  • Etc.

Le fructose et le lactose

Déjà mentionnés dans les fermentescibles, les aliments contenant du fructose et du lactose sont aussi à l’origine des ballonnements. Ils sont difficiles à digérer et occasionnent des inconforts digestifs. Le lactose en particulier entraîne la production d’hydrogène par le système digestif, ce qui explique les flatulences.

Par ailleurs, avez-vous remarqué que la pomme revient assez souvent dans les listes précédentes ? Eh bien, ce fruit pourtant tellement préconisé est également classé parmi les aliments riches en fructose. Il contient aussi du sorbitol. Cependant, pas de panique ! La pomme reste un des fruits aux vertus les plus bénéfiques. Pour éviter les ballonnements, vous pouvez la privilégier entre les repas plutôt qu'en fin de repas.

Les boissons gazeuses et industrielles

C’est une évidence, les boissons contenant du gaz ne peuvent qu’engendrer des gonflements. Elles sont non seulement constituées de gaz, mais aussi de fructose et certaines même de sorbitol. Par conséquent, elles peuvent entraîner un étirement des parois intestinales ainsi que des flatulences. Cela peut aussi vous faire grossir du ventre !

Pour éviter cela, ne buvez pas des boissons telles que le coca-cola ou le soda. Ces dernières sont mauvaises pour votre ligne, à la fois à cause de leurs gaz, mais elles peuvent aussi provoquer une accumulation de graisse au niveau du ventre. Elles sont aussi mauvaises pour vos dents et votre santé en général. Il est important qu’elle ne deviennent pas vos boissons quotidiennes.

En outre, méfiez-vous également des jus de fruits industriels. Certains ont une forte teneur en sucres ajoutés. L’alcool est également à modérer. Aussi, l’eau gazeuse semble plus healthy, mais elle peut causer des ballonnements. Alors, à la place de tout cela, misez sur l’eau plate pour en faire votre boisson quotidienne. C’est votre meilleure arme pour détoxifier votre corps et garder la forme ainsi qu’une taille fine.

Pourquoi ne devrait-on pas abuser des chewing-gums ?

On dit que les chewing-gums sont également responsables de ballonnements. Mais comment cela se fait-il ? En fait, ces gonflements s’expliquent premièrement par le phénomène d’aérophagie. Il s’agit d’un processus par lequel l’œsophage se remplit d’air lorsque nous mastiquons quelque chose sans rien avaler. Si vous consommez habituellement énormément de gommes à mâcher, il est fort probable que vous ayez une bedaine gonflée (ventre gonflé).

Par ailleurs, la toxicité du chewing-gum réside également dans sa composition. Cette pâte à mâcher est constituée de composantes nocives telles que :

  • Des arômes artificiels.

  • Des conservateurs.

  • Des colorants.

  • Des édulcorants.

Ces derniers sont responsables de la formation de gaz dans l’estomac et dans les intestins. Et pour cause, ils y sont fermentés et peuvent ainsi représenter un danger pour les personnes ayant le syndrome du côlon irritable, car ils peuvent causer :

  • Des flatulences.

  • Des troubles de la digestion.

  • Des problèmes au niveau des selles.

En somme, vous pouvez éviter les problèmes digestifs en limitant tout simplement votre consommation de chewing-gum. Même les chewing-gums labellisés « sans sucre », car ils sont justement les plus riches en édulcorants.

Ventre gonflé et bière : fait ou idée reçue ?

Vous entendez souvent parler des bedaines causées par la bière. On les appelle d’ailleurs « la panse à la bière ». Mais qu’en est-il vraiment ? Est-ce qu’il y a un rapport, ou est-ce simplement une idée reçue ?

À moins de contenir un taux important de sucre, la bière peut être considérée comme peu calorique. Elle l’est beaucoup moins que le vin en tout cas. De plus, ce dernier contient une plus grande quantité de FODMAPs tandis que basiquement, seuls les 5 % d’alcool contenus dans la bière peuvent faire grossir.

En réalité, ce qui relie la bière aux bedaines ballonnées, c’est surtout l’alimentation qui l’accompagne. En effet, comme la consommation de cette boisson s'accompagne souvent de nourriture, notamment en soirée. En outre, les buveurs se délectent bien souvent en même temps d’une nourriture bien grasse !

D’un autre côté, l’on suppose aussi que cette boisson enclenche un processus de fermentation une fois dans l’appareil digestif. Ce phénomène peut créer des ballonnements. De plus la bière ouvre souvent l'appétit. C’est sans doute pour cette raison que l’on peut consommer plus de bière que de vin. Et c’est là le plus grand danger de cette boisson alcoolisée. Pourtant, en consommant avec modération, vous pourriez profiter de ses bienfaits plutôt que de ses conséquences.

Que penser des aliments allégés et/ou préparés ?

En voulant à tout prix réduire la consommation de certaines composantes, nous avons cette tendance à rechercher des aliments allégés. C’est surtout le cas du type de nourriture dénommé « light ». Parfois, nous retrouvons aussi l’inscription « 0 % » sur certains aliments. Mais ces produits sont-ils aussi bons que l’on pense ? Malheureusement, non. S’ils sont apparemment dépourvus de telles ou telles composantes, ils peuvent comporter d’autres éléments plus nocifs.

Nous pouvons prendre comme exemple le chewing-gum. Une gomme sans sucre contient énormément d’édulcorants. Nous pouvons aussi considérer les yaourts 0 % qui peuvent être bien plus caloriques. Vous pouvez aussi tomber sur des biscuits « allégés » moins sucrés et pourtant beaucoup plus gras ! Bref, les aliments light ne sont pas spécialement préconisés pour être en meilleure santé ni pour perdre du poids.

En ce qui concerne les plats préparés, ils sont également loin d’être bénéfiques. Certes, les plats « prêts-à-manger » sont pratiques dans notre train de vie effréné, ils peuvent aussi sembler plus délicieux. Mais une alimentation basée sur des plats préparés et industriels peut être dangereuse, à la fois pour le système digestif et pour tout le corps. Ils peuvent ralentir votre transit et affaiblir votre métabolisme.

Par conséquent, rien ne vaut une nourriture préparée par vos propres soins. C’est aussi la seule manière de surveiller et d’être au courant de tout ce qui se trouve dans votre assiette. Vous avez ainsi moins de chances de tomber sur des plats qui pourraient faire ressortir vos allergies ou vous donner des ballonnements.

Comment améliorer le transit et faciliter la digestion ?

Bien qu’ils ne soient pas très avantageux, la majeure partie d’entre nous ont certainement déjà consommé tous ces aliments et pour certains en grande quantité. Beaucoup souffrent aujourd’hui d’un ventre ballonné ou d’un système digestif qui fonctionne mal. Cependant, il n’est jamais trop tard pour y remédier ! Apprenez dès aujourd’hui à prendre soin de votre transit.

Apprendre à bien manger pour optimiser sa digestion

En effet, d’habitude, nous mangeons tout simplement de façon machinale. Nous ne savons plus “manger”. Nous avalons les aliments trop vite, nous sommes souvent trop distraits et mangeons plus qu’il n’en faut. Ces erreurs peuvent pourtant être à l’origine de ballonnements, de problèmes de digestion ou d’une prise de poids. Mais alors, quelles sont les conditions pour bien manger ?

D’abord, vous devez prendre votre temps lorsque vous mangez. Si vous vous demandez combien de temps un repas doit durer, la réponse est 20 minutes, au minimum. Dans ce laps de temps, vous devrez veiller à bien mâcher chaque bouchée. Cette manœuvre va non seulement faciliter l'assimilation des aliments une fois dans l’estomac, mais va également favoriser la satiété. D’ailleurs, pour appuyer cette sensation alimentaire, vous devez également éloigner toute distraction. Pas de télévision ni de téléphone ou d’ordinateur. Essayez plutôt de manger en bonne compagnie ou juste de profiter de votre moment seul pour savourer votre repas.

Améliorer la digestion avec des solutions naturelles

Une bonne digestion permet d’éliminer les accumulations de gaz. Si vous rencontrez des difficultés à assimiler votre repas, commencez d’abord par éviter tous ces aliments qui provoquent les ballonnements. Et pour améliorer votre confort digestif, tournez-vous vers des solutions plus naturelles.

Premièrement, vous devrez consommer des aliments fibreux. Bien sûr, faites attention à consommer de préférence des fibres solubles. 30 grammes par jour devraient suffire pour que votre transit fonctionne mieux. Vous en trouverez dans les fruits, les céréales et les légumes (à consommer cuits en cas de fragilité du côlon).

En dehors de ces aliments, voici également des remèdes naturels qui feront du bien à votre tube digestif :

  • Bicarbonate de soude.

  • Huile essentielle de menthe poivrée ou d’estragon.

  • Graines de fenouil.

  • Plantes et épices : verveine, fenouil, curcuma, gingembre, cannelle...

Recourir aux probiotiques

Les probiotiques sont connus pour favoriser le transit et être bons pour la flore intestinale. Ils peuvent aider à atténuer une mauvaise diarrhée et améliorer votre digestion. De plus, ils influencent en même temps notre santé physique et mentale. Vous serez donc d’accord qu’il est plus que nécessaire d’avoir une flore intestinale riche en probiotiques !

Vous pouvez prendre des probiotiques sous forme de compléments alimentaires dans le cadre d’une cure. Cependant, il existe aussi des aliments riches en probiotiques naturels. Par exemple, vous pouvez en trouver dans des produits laitiers. Mais comme ces derniers peuvent provoquer des ballonnements, veillez à consommer uniquement les versions fermentées. Les boissons fermentées telles que le kombucha sont de même préconisées pour faire le plein de probiotiques. En plus de ceux-là, vous pouvez aussi consommer des légumes fermentés, du vinaigre de cidre, de la choucroute ou de la levure de bière.

Néanmoins, il peut y avoir des cas où les probiotiques occasionnent eux aussi des problèmes de digestion. Même s’ils sont bénins et souvent temporaires, nous vous conseillons de vous faire accompagner par un spécialiste, en particulier en cas de grossesse.

Consommer les bonnes boissons pour digérer

Il existe aussi des boissons qui permettent de détoxifier, dégonfler du ventre et améliorer la digestion. Vous pouvez les consommer en parallèle avec une alimentation équilibrée et riche en probiotiques. Elles ont chacune de nombreuses vertus à découvrir :

  • L’eau : une bonne hydratation régulière est toujours bonne pour le transit ET pour la santé.

  • L’eau chaude citronnée : ne sous-estimez jamais les bienfaits d’une eau remplie de vitamines !

  • Du thé : vert, noir ou blanc, le thé est un puissant allié pour améliorer le processus de digestion.

  • Infusion au gingembre : une racine aux propriétés détoxifiantes qui apporte beaucoup de bienfaits à plusieurs de nos organes.

  • Les tisanes : elles participent à la facilitation de la digestion et à combattre les ballonnements ainsi que les sensations de lourdeurs.

  • Les légumes en jus : découvrez les bienfaits de boissons digestives issues d’artichauts, de carottes, de poireaux...

Parmi les boissons pouvant aider à digérer, vous trouverez le café. Toutefois, vous devrez faire bien attention à ne pas en consommer en trop grande quantité.

Éviter les aliments trop acides

Pensant qu’ils peuvent aider dans un processus de perte de poids, nous commettons souvent l’erreur de consommer trop de crudités. Ce que beaucoup ignorent c’est que lorsqu’elles sont consommés en grande quantité, elles peuvent, elles aussi, être nocives pour les intestins. elles peuvent être agressives pour les côlons déjà sensibles. Si vos intestins sont fragiles, adapter en la quantité.

Astuces additionnelles

Tout cela doit dans la mesure du possible faire partie d’une routine et hygiène de vie saine loin du tabac et des médicaments tels que les anti-inflammatoires. Apprendre à gérer votre stress peut aussi beaucoup vous aider. Effectivement, trop de stress crée aussi des ballonnements au ventre. Pour garantir votre santé et favoriser votre bien-être, pratiquez un sport adapté à votre âge ainsi qu’à votre métabolisme.

Un petit massage du ventre de temps en temps peut aussi aider à évacuer les ballonnements qui vous procurent des sensations d’inconfort à l’abdomen.

Article précédent Article suivant