Comment prévenir l'obésité ?

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   Notre dossier sur l'obésité   >   Comment prévenir l'obésité ?

Demandez rapidement l'avis d'un·e spécialiste 🧑‍⚕️

Nos diététicien·ne·s sont disponibles tous les jours et répondent à vos demandes. N'attendez plus et prenez rendez-vous dès maintenant !

La meilleure façon de lutter contre l’obésité reste de la prévenir. Certes, personne ne choisit d’avoir un IMC au-delà de 35 kg/m2. Néanmoins, éviter les risques de surcharge pondérale est possible avec de bonnes habitudes quotidiennes. De fait, la combinaison d’une alimentation variée et équilibrée, d’une activité physique régulière ainsi que d’une hygiène de vie saine constitue un excellent moyen d’empêcher le surpoids. Petit à petit, les bons comportements que vous adoptez vous tiendront en bonne santé. En pratique, comment prévenir l’obésité alors ? Les détails.

Nutrition : le pilier pour éviter la surcharge pondérale

Tous les spécialistes le confirmeront : l’alimentation demeure la base pour ne pas dépasser l’IMC normal. Autrement dit, un Indice de Masse Corporelle qui reste au-dessous de 35 kg/m2. En effet, l’origine de la surcharge pondérale provient principalement d’un mauvais comportement alimentaire qui privilégie les calories et les matières grasses. De ce fait, afin de ne pas aboutir à un excès de poids, chacun doit en premier lieu revoir ses habitudes de consommation.

En quoi consiste alors la prévention de l’obésité par la nutrition ? Le principe repose sur l’équilibre de la quantité et de la qualité des nourritures ingérées. Soulignons toutefois que cela ne signifie pas suivre un régime. Bien au-delà de ce concept restrictif, il s’agit d’une rééducation nutritionnelle. Elle s’appuie sur un ensemble d’habitudes alimentaires à appliquer au quotidien et sur le long terme. Citons-en quelques-unes.

  • Mettre en valeur les fruits et les légumes frais dans l’assiette.

  • Réduire les aliments gras, notamment les mauvais comme les viandes rouges et préférer les bonnes graisses. À l’instar de l’avocat et des poissons.

  • Diversifier les produits consommés.

  • Équilibrer la balance énergétique, soit le rapport entre les quantités dépensées et celles ingurgitées.

  • Pratiquer l’alimentation en pleine conscience, autrement dit, manger en appréciant chaque bouchée avalée.

  • Privilégier les matières végétales comme l’huile d’olive aux graisses animales.

  • Écouter et respecter la sensation de satiété.

Comme on peut le constater, le problème réside dans notre manière de nous nourrir et non dans le fait de manger. En changeant cet aspect, chaque individu s’éloigne des risques de surpoids. Bien entendu, la nutrition ne constitue pas l’unique élément à tenir en compte. Bien qu’elle représente un pilier dans la prévention de la surcharge pondérale, une alimentation équilibrée ne suffit pas pour éviter cette maladie chronique.

Comment prévenir l’obésité ? L’importance de l’activité physique 

Dans la majorité des cas, le surpoids résulte d’une nutrition déséquilibrée associée à un mode de vie sédentaire. Voilà pourquoi la pratique du sport contribue énormément à la prévention de cette maladie chronique. Contrairement à ce que pourraient penser certains, s’exercer n’est pas réservé aux athlètes et à ceux qui souhaitent mincir. Les médecins recommandent surtout cette activité pour des raisons de santé. De fait, non seulement elle stimule l’utilisation des graisses, mais elle permet aussi de stabiliser le poids. D’où, bouger représente une nécessité pour conserver un IMC normal.

Puisque le sport figure parmi les indispensables, il est important d’y consacrer du temps tous les jours. Cela commence par des petits gestes comme :

  • effectuer des allers retour dans la maison ;

  • se rendre au supermarché du quartier à pied.

Ils participeront déjà à maintenir un poids stable. Par contre, ce serait mentir de dire que cela suffit. Ces activités « modérées » s’accompagnent dans l’idéal avec des exercices dynamiques. À savoir du jogging, de la natation, de la danse ou bien du vélo. Tous les jours, dans la mesure du possible, il est judicieux de pratiquer une activité physique intense d’une durée de 20 à 30 minutes dans la mesure du possible. Effectivement, la régularité se révèle fondamentale afin de rester au top de la forme.

Toujours dans le cadre de la prévention de l’obésité, mieux vaut limiter les positions assises et allongées ainsi que le temps passé devant les écrans au minimum.

Le sommeil, un grand allié de prévention du surpoids

Depuis toujours, sommeil et prise de poids ont été associés par les chercheurs. Certains affirment même que moins un individu dormirait, plus son IMC augmenterait. C’est pour cette raison qu’une bonne nuit de sommeil figure parmi les solutions de prévention de l’obésité. En d’autres termes, huit heures de sommeil méritées pour le corps afin qu’il puisse se reposer et bien fonctionner le lendemain. Parce qu’un corps fatigué déséquilibre l’organisme et son métabolisme. En conséquence, cela pourrait provoquer un comportement alimentaire riche en sucre et en gras. Lorsque cela se répète, cela risque d’aboutir à l’obésité.

Ainsi, pour éviter la surcharge pondérale, on doit veiller à avoir un sommeil serein et qualitatif. La meilleure manière d’y arriver consiste à suivre les rituels de coucher ci-après.

  • Éteindre les écrans une heure avant de tomber dans les bras de Morphée.

  • Manger léger et trois heures avant de dormir.

  • Boire une tasse de tisane apaisante.

  • Mettre dans le noir total la chambre à coucher.

  • Aller au lit dès que le corps envoie des signaux d’endormissements (yeux lourds, bâillements, etc.).

Gérer son stress pour garder un IMC normal 

Le stress encourage à manger davantage et incite encore plus aux grignotages. En situation de panique et d’anxiété, beaucoup ont effectivement tendance à se calmer à l’aide de la nourriture. Certains pourraient en ingurgiter une quantité au point qu’au fil du temps cela favorise l’obésité. Dans ces conditions, il faut savoir gérer ses émotions afin de ne pas dériver vers la surcharge pondérale.

Les méthodes dédiées à la gestion de stress sont simples et multiples. À titre d’exemple :

  • écouter de la musique ;

  • se faire masser ;

  • danser ;

  • faire des exercices de respiration comme la sophrologie ;

  • pratiquer la méditation ou le yoga.

En guise de conclusion, la meilleure des préventions repose sur un mode de vie sain au quotidien. Aucun des quatre éléments mentionnés dans l’article ne doit effectivement être laissé pour compte. Tous autant qu’ils sont, ils se complètent et contribuent à conserver un IMC normal. Comme il s’agit d’une prévention, cela s’inscrit dans la durée. Pour ceux qui ont du mal à se repérer par rapport à tout cela, l’accompagnement d’un diététicien peut être d’une grande aide.

Articles de la même catégorie :