Suivi diététique après une chirurgie

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   Notre dossier sur l'obésité   >   Suivi diététique après une chirurgie

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   Notre dossier sur l'obésité   >   Suivi diététique après une chirurgie

Demandez rapidement l'avis d'un·e spécialiste 🧑‍⚕️

Nos diététicien·nes sont disponibles tous les jours et répondent à vos demandes. N'attendez plus et prenez rendez-vous dès maintenant !

La chirurgie de l’obésité a pour principe de modifier le fonctionnement de l’appareil digestif et réduire l’absorption d’aliments. À l’issue de cette opération, le patient doit suivre un régime nutritionnel spécifique et respecter des règles strictes. Elles ont été instaurées afin d’éviter tout échec et pour empêcher le sujet de s’exposer à des carences alimentaires. Découvrez dans cet article quels types de nourriture se révèlent appropriés et quelles habitudes il faut adopter. Vous prendrez alors connaissance des raisons pour lesquelles il s’avère essentiel de se faire accompagner par un diététicien ou une diététicienne.

Pourquoi faut-il suivre un régime particulier ?

La chirurgie de l’obésité change énormément de choses dans notre organisme, à commencer par notre capacité d’absorption. Cette dernière se retrouve nettement diminuée, surtout en ce qui concerne la matière grasse et les vitamines liposolubles. D’un autre côté, le système digestif risque de mal tolérer certaines substances comme le sucre.

Pour ceux qui souhaitent réduire leur masse corporelle et éviter de reprendre les kilos éliminés, cette méthode se présente comme une alliée de taille. Certaines interventions permettent d’accéder à une perte de poids rapide tandis que d’autres proposent des résultats progressifs.

Cependant, retomber dans une mauvaise alimentation au terme de l’opération risque de perturber ses effets sur le long cours. Dans le pire des cas, une reprise de poids totale ou partielle se révèle même inévitable. C’est pour cela que suivre un régime approprié s’impose.

Par ailleurs, ne pas faire assez attention à son alimentation peut amener le patient à souffrir de diverses complications ou de carences en tout genre. Par exemple, l’ingestion de certaines substances comme le sucre ou trop de gras occasionnent des malaises. Des diarrhées, des nausées, des douleurs abdominales... Aussi, s’il n’est pas suivi correctement, le patient risque de ne pas respecter — volontairement ou non — les différentes réglementations qui lui sont imposées. Des soucis de santé s’ensuivent alors :

  • l’anémie ;

  • l’asthénie ;

  • une carence en protéines ;

  • un manque de vitamines B ;

  • une insuffisance en fer ;

  • un déficit en oligoéléments...

Quels aliments privilégier après une chirurgie de l’obésité ?

Manger équilibré constitue une nécessité après une chirurgie de l’obésité. Les recettes doivent particulièrement présenter un faible apport calorique ainsi qu’un index glycémique considérablement bas. Mais en même temps, il faudra miser sur des aliments possédant d’excellentes valeurs nutritionnelles. L’on se penchera notamment sur ceux qui contiennent une bonne balance d’oméga 3 et d’oméga 6. Bien entendu, les apports protidiques figurent également parmi les priorités.

Gardez toutefois en tête que durant les premiers jours qui suivent l’opération, le patient doit uniquement consommer une nourriture liquide. C’est seulement quelque temps après que l’on changera petit à petit avec une alimentation semi-liquide. Au fur et à mesure, le sujet pourra ensuite s’autoriser à manger des plats mixés, puis moulinés. Il doit passer par toutes ces étapes avant de pouvoir ingérer à nouveau de la nourriture sous sa forme originelle.

Il arrive cependant que le patient éprouve quelques difficultés au cours de la reprise d’une alimentation normale. Si de telles situations se présentent, revenir sur ses pas constitue une décision sage et sécuritaire.

Régime post-opératoire : des règles à respecter

Même en connaissant toute la liste des aliments adaptés, cela ne suffit pas si l’on ne change pas sa façon de manger. En effet, le comportement alimentaire constitue le plus souvent la raison d’une prise de poids importante. Ainsi, adopter les bonnes habitudes est aussi d’une importance capitale. Voici quelques exemples de règles à respecter :

  • Apprendre à manger lentement et calmement. Engloutir notre repas trop rapidement nous empêche de reconnaître la sensation de satiété et, de ce fait, nous avons tendance à manger plus. Par conséquent, le sujet doit ralentir son rythme afin de ne pas augmenter l’apport calorique.

  • Fractionner ses repas. En d’autres termes, au lieu de manger trois fois par jour, l’on divise ses rations de sorte à les prendre en six fois, par exemple. Cette technique permet surtout d’empêcher le grignotage proprement dit.

  • Éviter de boire pendant que l’on mange. Cette habitude est d’ailleurs conseillée à la fois dans le cadre d’un régime post-opératoire et pour une alimentation normale. Si vous désirez boire de l’eau, faites-le 30 minutes avant ou après votre repas.

  • Éviter de provoquer des vomissements. Ces derniers livrent le patient à des malaises ou des douleurs qui engendreront aussi le dérèglement des effets de l’opération.

L’intérêt de se faire suivre par un diététicien

Que ce soit avant ou après une chirurgie bariatrique, une alimentation adaptée reste toujours importante afin de conduire à la réussite de l’opération. Respecter toutes les consignes s’annonce toutefois difficile. Les contraintes se révèlent bien nombreuses. Beaucoup risquent d’oublier ou de ne pas pouvoir s’y tenir.

Cela ne doit pas être étonnant. Après tout, les patients sortent à peine de l’intervention. Ils se sentent perdus avec toutes ces règles à suivre. À cela s’ajoutent la fatigue et la frustration qu’ils subissent durant leur convalescence. D’autant plus qu’il faut faire en sorte que les recettes ne soient pas trop répétitives, sinon on risque de tomber dans une routine ennuyeuse...

Il s’agit effectivement d’une période pleine de difficultés où il est facile de perdre ses repères et de céder à la tentation. Pourtant, si l’on ne fait pas assez attention, les résultats de l’opération qui commençaient à se montrer risquent de vite disparaître.

Au vu de la complexité du régime à suivre et des habitudes à adopter, l’accompagnement d’un professionnel de la nutrition s’impose comme la meilleure solution. Le patient a besoin de quelqu’un qu’il peut contacter à tout moment au quotidien. Quelqu’un qui peut répondre à ses questions et qui l’aide à faire les bons choix et à garder sa motivation. Dans ce cas, le diététicien s’inscrit comme le meilleur allié. En sa qualité de spécialiste, il est le seul en mesure d’aider le sujet à :

  • connaître les aliments adaptés à sa condition ;

  • déterminer la quantité idéale à consommer ;

  • établir des recettes appropriées, créatives et variées ;

  • adopter les bonnes habitudes pour favoriser les effets de la chirurgie.

En somme, afin de réussir cette épreuve et éviter les mauvaises surprises, mieux vaut se faire accompagner par un diététicien.

Articles de la même catégorie :