Le Batch cooking, ou comment arrêter le gaspillage alimentaire !

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   C'est quoi le Batch cooking ?   >   Le Batch cooking, ou comment arrêter le gaspillage alimentaire !

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   C'est quoi le Batch cooking ?   >   Le Batch cooking, ou comment arrêter le gaspillage alimentaire !

Demandez rapidement l'avis d'un·e spécialiste 🧑‍⚕️

Nos diététicien·ne·s sont disponibles tous les jours et répondent à vos demandes. N'attendez plus et prenez rendez-vous dès maintenant !

Selon le site du Ministère de la Transition Écologique, le gaspillage alimentaire représenterait dix millions de tonnes de produits par an. Face à ce bilan, il est plus qu’urgent d’arrêter ce phénomène. Dans cette perspective, le batch cooking représente une solution à plusieurs échelles. Dans la distribution et chez le consommateur, il permet de limiter les pertes alimentaires. Par exemple, au quotidien, un dressage préalable de la liste des courses aide à éviter les achats compulsifs et inutiles. De même, une bonne conservation des aliments et des plats empêche leur gâchis. Lisez-en plus pour réduire le gaspillage alimentaire.

Pourquoi le batch cooking limite-t-il le gaspillage alimentaire ? 

Est considérée comme du gaspillage alimentaire toute forme de perte ou de dégradation de la nourriture. On l’observe surtout dans la production agricole, le secteur de la restauration et celui de la distribution. Cela ne signifie pas pour autant que la consommation à domicile est exclue. Il n’est pas rare en effet que l’on jette les légumes conservés trop longtemps dans le réfrigérateur. Et ce, parce que l’on ne sait pas trop quoi faire avec les restes de carottes et de céleris. Pareillement pour les autres ingrédients laissés-pour-compte. Dans cette optique, le batch cooking se présente comme la solution alternative pour réduire la perte de nourritures.

Cette méthode de cuisine un peu particulière vise en effet à élaborer en avance ses plats de la semaine. Ce qui implique de faire les courses en se référant à une liste bien précise. De cette manière, non seulement on diminue significativement la quantité des produits achetés, mais en outre, on se sert de tous les ingrédients.

Par ailleurs, le batch cooking aide à arrêter le gaspillage alimentaire dans le sens où tout y est bien calculé. Depuis les courses jusqu’à la conservation des aliments, rien ne s’effectue au hasard. Il invite chaque foyer à penser au préalable aux courses de la semaine. Tout aussi importante, cette technique de cuisine convie toute la famille à bien considérer la date limite de consommation de chaque plat. Par conséquent, il est rare, voire impossible de gaspiller de la nourriture avec le batch cooking. D’autant plus qu’avec la mise sous vide, certains plats à l’instar de la compote de pommes sont mangeables jusqu’à 15 jours.

Comment favoriser le zéro déchet avec la « cuisson par lot » ?

Le principe du batch cooking s’inscrit tout à fait dans le cadre de la lutte contre le gaspillage alimentaire au quotidien. Ce qui revient à dire qu’adopter les bases de cette méthode de cuisine aide à pratiquer le zéro déchet alimentaire.

Bien planifier les courses et les recettes

L’organisation est au cœur du batch cooking. D’ailleurs, c’est très pratique pour gagner du temps et bien entendu, lutter contre le gaspillage de nourritures. Pour ce faire, la méthode consiste à réserver un créneau à cette activité une fois par semaine. À l’aide d’un papier et d’un stylo, on établit une liste de ce que l’on aimerait et devrait manger pour les jours à venir.

Dans l’idéal, tous les membres de la famille devraient participer à la planification. De cette façon, il est plus facile d’aboutir à l’inventaire complet des aliments à acheter et des recettes à préparer. De plus, dans ces conditions, il n’y aura aucun oubli. En outre, afin d’éviter les dépenses inutiles, mieux vaut définir clairement la quantité nécessaire avant les courses. Le plus important : une fois dans les rayons de supermarché, il faut impérativement se tenir à sa liste.

En outre, pour élaborer LA liste de course hebdomadaire idéale, il est essentiel de prendre en compte les éléments ci-après.

  • Les produits qui sont en stock dans le placard et le réfrigérateur.

  • L’effectif des personnes qui mangent à la maison.

  • Le nombre de repas à concocter.

Miser sur la bonne méthode de conservation 

Méthodes de conservation des aliments : mise sous vide, réfrigération ou congélation, les trois assurent la préservation de la saveur et de la fraîcheur des aliments. De ce fait, ils contribuent activement à la lutte anti-gaspillage. Lorsque la nourriture se conserve correctement, il n’y a pas de risque de fermentation. En conséquence, cela amoindrit la perte des aliments. À titre de rappel, un foyer jette à la poubelle la nourriture pour deux raisons principales :

  • la date de péremption est dépassée ;

  • la nourriture est avariée.

Pour conserver le plus longtemps possible les préparations, il n’existe pas mieux que la mise sous vide. Il s’agit de mettre les aliments dans un emballage hermétique exempt d’air. Ce mode de conservation retarde énormément la détérioration des aliments. De fait, sous un conditionnement infiltré ni par l’air ni par d’autres éléments, la nourriture se conserve de manière optimum. Sinon, la congélation offre le même bénéfice, à quelques détails près. Quant à la réfrigération, ses capacités en matière de conservation restent restreintes. Quoi qu’il en soit, il ne faut pas non plus oublier de nettoyer et de ranger régulièrement l’appareil électroménager.

Les récipients : l’équipement anti-gaspillage du batch cooking

Pour ne pas altérer rapidement le goût et la fraîcheur des aliments, la « cuisson par lot » utilise différents types de contenants. Par conséquent, il est judicieux d’en posséder de toutes les tailles, les formes et les matières. Ceci, afin de mettre chaque aliment et plat dans des récipients distincts et appropriés. Ainsi, ces derniers ne jouent pas simplement le rôle de conservateur, ils participent aussi à la promotion du zéro déchet. En effet, mode et boîte de conservation sont des partenaires inséparables en batch cooking.

Accommoder différents plats semi-cuisinés 

La cuisson par lot favorise le recyclage des plats. Comme ces derniers sont bien conservés, en cas de restes, il est possible de les réunir dans une nouvelle recette. D’ailleurs, réinventer les plats n’est pas simplement écologique. C’est aussi économique. Qui plus est, cela fait appel à l’inspiration et à la créativité de chacun. Avec un morceau de fromage, une pâte de pizza surgelée et quelques feuilles de basilic, on peut arriver à cuisiner des plats succulents.

Articles de la même catégorie :