C'est quoi le Batch cooking ?

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   C'est quoi le Batch cooking ?

Trouvez votre diététicien ou diététicienne   >   Le blog   >   C'est quoi le Batch cooking ?

Demandez rapidement l'avis d'un·e spécialiste 🧑‍⚕️

Nos diététicien·ne·s sont disponibles tous les jours et répondent à vos demandes. N'attendez plus et prenez rendez-vous dès maintenant !

Ce n’est plus un secret pour personne : on passe aujourd’hui de moins en moins de temps aux fourneaux. Pour beaucoup, il est devenu difficile de concilier vie active et alimentation saine. Toujours pressés le matin et trop fatigués le soir, nous nous ruons davantage vers la restauration rapide et sur les plats préparés qui demandent un minimum d’effort. Et pourtant, les repas équilibrés sont le pilier de notre bien-être au quotidien. D’autant plus qu’ils permettent de conserver un poids santé idéal, et donc de prévenir le surpoids et l’obésité. C’est justement pour vous aider dans tous ces domaines que le batch cooking est là. Il s’agit effectivement d’une méthode qui consiste à préparer en une journée (généralement le dimanche) les ingrédients de base qui nécessitent un temps de cuisson plus ou moins lent et de les conserver au réfrigérateur. Durant la semaine, vous n’aurez donc plus qu’à les associer et les réchauffer pour présenter dans votre assiette des aliments diversifiés et riches en nutriments. C’est pour cette raison qu’on parle également de « cuisine en lot ».

Mais quels sont les atouts de cette technique ? Comment s’initier à cette pratique de la bonne manière, avec la famille ou non ? Quoi préparer ? Et quelles sont les meilleures astuces de conservation ? Les réponses.

Quels sont les avantages du batch cooking ?

Bien manger ne signifie pas forcément que vous devez passer un temps monstre dans la cuisine. C’est en tout cas ce que les précurseurs du batch cooking prônent. En réalité, il ne s’agit pas vraiment d’une méthode de préparation nouvelle. Nos grands-mères le pratiquaient déjà autrefois, mais il a connu un regain d’intérêt à l’époque d’internet. Jamie Oliver, chef cuisinier britannique, a notamment longtemps vanté le mérite de cette approche. Ce qui a participé à sa transformation en un véritable phénomène sur la toile. Ce succès n’a d’ailleurs rien d’étonnant vu les nombreux avantages qu’il représente.

Premièrement, le batch cooking permet de reprendre le goût de cuisiner. En effet, il vous incite à vraiment vous pencher sur la qualité des ingrédients. Puisque vous les sélectionnez vous-même, vous avez une idée bien précise de ce que vous mettez dans votre assiette chaque jour. Cela vous aide à retrouver le plaisir à table, ce qui vous encouragera par la suite à continuer dans cette voie.

Mieux encore, cela fait des moments passés aux fourneaux une sorte de divertissement, au lieu d’une corvée agaçante. La préparation se déroule pendant une journée où vous débordez d’énergie, et non plus lorsque vous avez déjà eu un emploi du temps bien rempli. En semaine, tout ce que vous avez à faire sera donc de sortir du réfrigérateur votre repas et de le réchauffer au bureau ou le soir chez vous.

Cependant, il s’agit surtout d’une solution bien efficace pour réaliser des économies et ainsi de réduire votre budget nourriture. En effet, s’offrir un déjeuner au restaurant reviendrait en moyenne à 14 €. Il s’avère d’ailleurs très facile de dépasser ce budget en se rendant à la pizzeria du coin ou en faisant un tour au supermarché après le travail. Ces va-et-vient augmentent la tentation d’achats compulsifs, ce qui nous incite également à consommer plus qu’il ne faut.

De plus, pratiquer le batch cooking revient à optimiser les cuissons. Vous pourriez par exemple passer au four votre tarte aux légumes de saison et votre lasagne de ravioles au chou en même temps.

Batch cooking : comment conserver ses aliments ?

En règle générale, les aliments préparés se conservent au frais et pendant une période limitée. Le froid permet non seulement de ralentir et de limiter la prolifération des mauvaises bactéries, mais aussi de s’assurer de la qualité de ces derniers. Le réfrigérateur est notamment adapté aux ingrédients comme les farces crues, les légumes riches en eau, les préparations contenant de la crème ou du lait (comme les quiches et les gratins). Les céréales cuites et les repas de pommes de terre y trouveront également leur place.

Cependant, la congélation permet de prolonger la durée de vie des aliments en batch cooking. Elle s’avère même nécessaire pour des plats à base de jaune d’œuf, poisson, coquillage, crustacés, viande hachée ou encore volaille cuite. Faites toutefois attention avec les œufs (durs, en omelette, brouillés...), les grillades, les fromages frais ou à pâte molle, certains légumes (laitue, fèves germées, pommes de terre crues, radis...). Ils supportent mal la congélation.

Si possible, la meilleure solution reste néanmoins la mise sous vide. Cette technique consiste à extraire l’air (et donc aussi l’oxygène) des contenants, ce qui empêche la prolifération de germes et de bactéries. Il s’agit ainsi d’une méthode particulièrement intéressante dans le cas du batch cooking. Elle permet effectivement de prolonger considérablement la durée de vie des ingrédients.

Par ailleurs, quelques astuces pratiques peuvent vous aider à obtenir de meilleurs résultats. Pour les légumes cuits, seuls ou dans un plat, pensez par exemple à uniquement les blanchir. Cela évitera qu’ils produisent un surplus d’eau une fois réchauffés. De même, préférez les petites portions pour la conservation. Ce faisant, il vous sera plus facile de prendre la quantité dont vous aurez besoin lorsque vos préparations seront congelées.

Quelques idées de recettes pour adopter le batch cooking

Contrairement à ce que l’on peut penser, le batch cooking ne consiste pas à vous inciter à manger les mêmes plats chaque jour de la semaine. Bien au contraire, il s’agit de varier ce que vous mettez dans votre assiette afin de manger plus sainement et de manière plus équilibrée. En principe, vous devez commencer par faire votre liste de courses. Cela vous demande alors de réfléchir à l’avance aux recettes que vous souhaitez réaliser. Pour en tirer le meilleur profit, pensez aux ingrédients de base (féculents, céréales, légumineuses, légumes, viandes, poissons, sauces...). N’oubliez pas non plus les fruits qui n’ont pas forcément besoin de préparation particulière.

Quoi qu’il en soit, l’idée est d’alterner les plats afin que vous puissiez bénéficier de meilleures perceptions. Le mieux pour ce faire est de planifier ce que vous allez (préférez) manger du lundi au vendredi. À noter que la viande se consomme idéalement dans les 3 jours après la préparation. Certains ingrédients comme le riz sauté, le quinoa, le couscous ou encore le wrap et les haricots se marient quant à eux avec presque tout.

À court d’idées de recettes pour adopter sereinement le batch cooking ? Pensez à ces quelques suggestions :

  • Riz et sauté de bœuf aux poivrons ;

  • Wrap poulet et crudités ;

  • Poke bowl au saumon fumé et légumes de saison ;

  • Salade aux spaghettis de courgette ;

  • Patates douces farcies.

Non seulement ils sont assez faciles à cuisiner, mais ils restent également gourmands et sains à la fois.

Comment réaliser les menus de la semaine batch cooking ?

En réalité, il n’existe pas de méthode standard qui s’applique à tous. Il s’agit plutôt d’adapter le batch cooking à vos habitudes et à vos envies. Cependant, les nombreux adeptes de cette technique préfèrent généralement consacrer le samedi aux courses et le dimanche à la préparation. Vous n’aurez à passer que deux heures en cuisine pour que tout soit prêt pour la semaine à venir.

Néanmoins, il n’est pas toujours simple de planifier les menus de cinq jours. Alors, la première astuce pour vous faciliter la tâche consiste à jeter un petit coup d’œil à ce que vous possédez déjà chez vous. Ils pourront servir de base pour vos prochaines recettes. Vous pouvez également faire usage des restes pour concocter le premier repas. Vous pouvez par exemple faire un gâteau à partir de vos bananes trop mûres. De même, vous pouvez transformer les légumes qui trainent au fond du réfrigérateur en caponata. En outre, pourquoi ne pas utiliser les restes de ratatouille pour préparer un gratin ? Les idées gourmandes sont aussi nombreuses que diverses. Il suffit de faire preuve d’un peu d’imagination.

Mais bien entendu, il n’y a rien de mieux que de vous pencher sur vos goûts et envies personnels pour élaborer vos menus. Basez-vous ensuite sur la durée de conservation idéale de chaque aliment pour les répartir tout au long de la semaine. En règle générale, la viande et le poisson sont parfaits pour les deux premiers jours. Les légumineuses, céréales et œufs durs, quant à eux, sont excellents pour le mercredi et le jeudi. Enfin, le vendredi, vous pouvez prévoir des plats qui se congèlent assez facilement (sauce tomate, soupe, risotto, mijoté ou poêlée de légumes, tarte, etc.).

Comment s’organiser en famille pour le batch cooking ?

Le batch cooking se révèle d’autant plus intéressant pour faire plaisir à toute la famille. En effet, il faut être un minimum organisé pour gérer son petit troupeau sereinement. Certes, vous devriez consacrer 2 ou 3 heures à cette activité le dimanche, mais vous pouvez également impliquer vos enfants dans le processus si vous le souhaitez. Après tout, la cuisine constitue un excellent moyen de passer plus de temps de qualité avec vos proches. De quoi combiner l’utile et l’agréable !

La première chose à faire dans ce cas sera de libérer de l’espace dans votre réfrigérateur. En effet, vous allez préparer une quantité beaucoup plus conséquente en fonction du nombre de personnes à pouvoir en profiter. Faites ainsi le tri et consommez dans les plus brefs délais les aliments proches de la date de péremption. Cette étape vous offrira également l’occasion de mettre la main sur des ingrédients que vous aviez peut-être oubliés dans le frigo et qui vous serviront certainement pour de délicieux petits repas.

Pensez ensuite aux récipients qui accueilleront vos ingrédients pour le batch cooking familial. Les boîtes alimentaires du type Tupperware conviennent particulièrement bien dans ce cas. Vous pouvez également utiliser des sacs de congélation pour les sauces et les soupes par exemple. Ils ont l’avantage de pouvoir être aplatis, ce qui vous offre un véritable gain d’espace de stockage dans votre congélateur. Par ailleurs, vous pourriez peut-être adopter un système d’étiquetage pour ne pas perdre de vue la durée de conservation de vos repas.

Pour les enfants de bas âge, vous pouvez très bien vous servir des bacs à glaçons et des moules à muffins pour prévoir des portions adaptées à leurs besoins. Vous aurez d’autant plus de facilité à les réchauffer après. Quant à l’élaboration de menus de batch cooking en famille, le principe reste le même : varier et équilibrer les aliments. Vous pouvez également utiliser les mêmes ingrédients pour concocter par exemple les purées et compotes de bébé, mais aussi vos repas à base de légumes.

Le batch cooking permet-il de manger sain ?

Le batch cooking promeut particulièrement un régime alimentaire sain, mais savoureux à la fois. Il s’agit même de l’une des meilleures approches pour équilibrer les menus, même lorsqu’on n’a pas forcément le temps de s’attarder en cuisine. Ici, vous seriez invité à préparer les différents éléments que composeront vos repas de la semaine. Cela vous offre une plus grande liberté sur les ingrédients à choisir, mais vous saurez surtout avec précision ce qu’il y a dans votre assiette.

En ayant à portée de main des plats qui ne nécessitent qu’un petit assemblage, vous évitez également de vous laisser tenter trop souvent par les fast-foods très caloriques. De même, il s’agit d’une excellente solution pour ceux qui aiment mélanger les saveurs et diversifier les menus au gré de leurs envies. Mieux encore, la cuisine saine devient plus agréable. Exit les salades tristes et les petites portions sans goût ! Vous pouvez ajouter tout ce que vous voulez.

D’autant plus qu’il n’y a rien de plus satisfaisant que de déguster un repas fait maison avec des ingrédients sains. Il vous changera des plats préparés ou à emporter dont la composition peut vous laisser perplexe. En outre, il vous serait beaucoup plus facile de garder de bonnes habitudes lorsque vous savez exactement ce que vous allez manger.

Cependant, le meilleur atout du batch cooking du point de vue nutritionnel est certainement la diversification des aliments. Avec des vies bien remplies, il peut être difficile de mijoter des repas frais et sains tous les jours. C’est pourquoi beaucoup se contentent de commander presque les mêmes plats quotidiennement. En cuisinant par lot, vous aurez toujours la possibilité de créer vos menus avec les recettes qui vous inspirent le plus. Ce qui vous permet ensuite de préparer des repas nutritifs pour toute la semaine.

Comment réduire le gaspillage alimentaire avec le batch cooking ?

Le gaspillage alimentaire est un problème à enjeu planétaire. En effet, ce serait près de 20 % de nourriture produite qui finiraient à la poubelle dans le monde. Il a d’ailleurs des conséquences néfastes à la fois sur le plan environnemental et économique. Au niveau individuel, ce serait l’équivalent de 150 kg de nourriture consommable qu’un Français jetterait chaque année. Il devient ainsi primordial de trouver des solutions adéquates pour réduire autant que possible ces pertes.

Le batch cooking se présente d’ailleurs comme l’une des meilleures alternatives pour ce faire. Pour cause, il encourage de bonnes habitudes de consommation. Cette méthode vous incite effectivement à établir une liste de courses chaque semaine. Cela vous permet de n’acheter que ce dont vous avez besoin et de ne pas vous laisser prendre au piège de la grande distribution lorsqu’il s’agit de vous inciter à remplir davantage votre chariot. De quoi échapper aux comportements d’achat impulsif, ce qui fera autant du bien à la planète qu’à votre porte-monnaie.

De plus, vous éviterez d’accumuler les ingrédients indésirables qui traîneront indubitablement au fond du réfrigérateur par la suite. D’ailleurs, le batch cooking vous encourage également à privilégier les aliments frais du marché du coin ou du maraîcher. Vous pourriez ainsi manger bio, tout en profitant pleinement des fruits et légumes de saison. Et vous supportez surtout les petits producteurs, ce qui n’entame en rien la qualité de vos repas.

Bien évidemment, se servir du batch cooking pour réduire le gaspillage alimentaire requiert de cuisiner dans les bonnes proportions. Mais même s’il y a des restes, vous pouvez encore les utiliser pour concocter vos plats du weekend.

Le batch cooking offre aussi un véritable gain de temps en cuisine

C’est indéniable, le batch cooking permet de gagner beaucoup de temps dans la préparation de vos repas. Certes, vous allez avoir besoin de 2 ou 3 heures par semaine pour faire la cuisine. Cependant, cela n’est rien par rapport au temps que vous passeriez derrière les fourneaux chaque jour si vous deviez préparer votre déjeuner et votre dîner un à un. Dans ce cas, vous ne cuisinez donc qu’une fois par semaine. Cela peut être un véritable point positif pour les jours où vous rentrez tard.

Cet atout revêt une importance particulière, surtout lorsqu’on connaît tout ce qu’une vie active implique aujourd’hui. Un agenda bien rempli du matin au soir fait que la plupart d’entre nous manquent de temps. L’industrie alimentaire a d’ailleurs sauté sur l’occasion pour vous proposer de plus en plus de plats préparés. Mais pourquoi ne pas tout simplement faire la même chose, en ayant cette fois-ci le contrôle sur tous les ingrédients à incorporer dans vos recettes ?

Ainsi, vous seriez amené à découper et à cuire les éléments principaux séparément. Et le jour venu, vous devriez juste les sortir du réfrigérateur ou du congélateur et les associer, puis les réchauffer pour obtenir un repas équilibré. Ce faisant, vous pourriez avoir une assiette saine, préparée en quelques minutes sur la table. En plus de gagner un temps précieux, vous économiserez également de l’argent en faisant vos courses. Encore une fois, vous ne devriez les faire qu’une fois par semaine dans ce cas.

Le batch cooking permet-il de faire des économies ?

La réponse courte est « OUI ». Vous pourrez effectivement acheter en gros ou en vrac certains ingrédients, surtout si vous préparez le repas pour toute la famille. Et il est bien connu qu’opter pour de grandes quantités s’avère toujours beaucoup plus rentable. D’autant plus que vous pourriez certainement profiter des offres et des remises chez votre commerçant habituel en achetant tous les ingrédients pour plusieurs repas en même temps.

Cependant, le coût initial peut être plus élevé que celui des courses ordinaires. Néanmoins, cela est tout simplement dû au fait que vous achetez tout en une seule fois. De plus, vous serez moins tenté de faire des folies pour un plat à emporter ou un repas à l’extérieur lorsque vous avez tout ce dont vous avez besoin chez vous. Les avantages sur le long terme sont donc non négligeables.

Toutefois, ses atouts ne se limitent pas aux courses. Dans la cuisine, vous pouvez également réduire votre consommation énergétique en préparant les ingrédients de base ensemble. Vous pouvez aussi faire cuire différents plats dans le four, si besoin.

Et si le batch cooking permettait enfin de diminuer la charge mentale ?

Nous nous sommes certainement déjà tous posé cette question : qu’est-ce qu’on va manger ce soir ? Organiser les repas n’a effectivement rien de facile... Encore moins lorsqu’on doit réfléchir à la même chose tous les jours. Résultat : on rechigne à faire la cuisine et on se rend au restaurant là où on doit tout simplement choisir parmi les plats proposés sur le menu. Savoir à l’avance ce qui vous attend dans votre assiette tous les jours équivaut ainsi à une véritable libération psychologique. Le plus dur sera probablement d’élaborer vos repas de la semaine, mais là encore, le batch cooking vous facilite déjà la tâche.

Tout cela fait de cette méthode une parfaite solution pour réduire la quantité de réflexion que vous devez faire, et donc aussi votre charge mentale. D’autant plus que vous pourriez promouvoir votre système d’organisation. Vous pourriez par exemple planifier le travail pour ciseler, concasser, émincer ou encore hacher, blanchir et cuire les aliments. Vous pourriez également retirer la cuisine de votre emploi du temps quotidien. Vous n’avez plus à vous soucier constamment de tout, ou tout du moins, vous éliminez de cette liste les tracas liés aux repas. Une fois votre propre système mis en place, vous pourrez l’appliquer chaque semaine en toute facilité.

Le batch cooking mérite ainsi votre considération, que ce soit pour réaliser des économies sur votre budget nourriture ou pour promouvoir votre bien-être au quotidien. D’autant plus qu’il n’exige aucune connaissance spécifique en cuisine. Ce qui veut dire que tout le monde peut s’y mettre. Vous pouvez même en faire une activité familiale à part entière.

Article précédent